Une marque commerciale

UN NOUVEAU MARCHE S'OUVRE AUX ENTREPRISES

Il est de tradition que les entreprises travaux publics, paysagistes, plomberie et maçonnerie réalisent des travaux de récupération des eaux pluviales.

Ce marché est en forte expansion. Il est donc naturel qu’un chef d’entreprise souhaite développer cette activité. Les artisans des travaux publics et paysagistes sont dans la capacité de proposer aux acquéreurs de pavillons neufs ou effectuant des travaux d’aménagements extérieurs de réaliser des économies d’échelle non négligeables. 

En effet, l’artisan entreprend tous les terrassements, pour les fondations, le système d’arrosage, l’assainissement voire la cuve de gaz enterrée, et la citerne d’eaux pluviales… Il peut également être l’interlocuteur naturel du plombier en lien avec son client.

Au-delà de la simple volonté, il est nécessaire pour lui de mettre en place une stratégie d’approche du marché. S’appuyant logiquement sur la notoriété de son entreprise, il doit montrer sa compétence dans ce domaine particulier, développer un discours et montrer une image dans laquelle ses clients potentiels vont trouver réponse à leurs attentes.

QUALIPLUIE est une marque collective, c'est-à-dire que son champ d’action est commercial. Il ne s’agit pas d’un label de qualité ou d’une qualification. En revanche, comme ces autres approches qualitatives, qualité et compétence sont indispensables pour être reconnu « Artisan QUALIPLUIE » et bénéficier du droit d’usage. A cet égard les conditions d’attribution de la marque sont parfaitement encadrées.

54% des besoins domestiques ne nécessitent pas d’eau potable. Une eau de pluie correctement filtrée et stockée avec un récupérateur, est suffisante pour ces besoins la.

 

L’eau potable coûte de plus en plus cher. Dans un souci d’économie, il semble alors raisonnable et logique de ne pas payer au prix fort l’eau qui sert à alimenter les toilettes ou à arroser le jardin et laver sa voiture.

Pour bien adapter son projet de récupération d’eau de pluie à ses besoins, il conviendra donc d’étudier sa consommation d’eau au préalable.

LES AVANTAGES DE LA RECUPERATION D'EAU DE PLUIE

  • Le prix de l’eau potable ne cesse d’augmenter.

  • L’eau de pluie récupérée n’est pas calcaire, elle permet donc de faire des économies de produits d’entretien notamment si vous décidez que l’eau que vous avez récupérée doit être utilisée pour les toilettes ou le lave-linge. De plus cela permet la préservation des nappes phréatiques qui sont polluées par les produits d'entretien.

  • L’installation d’une récupération d’eau de pluie est un investissement durable.

  • En cas d'abstention d’arrosage ou de remplissage de piscine lors de fortes chaleurs, la récupération d’eau de pluie vous permet de disposer d’un moyen écologique et gratuit.

  • La récupération de l’eau de pluie, c’est aussi limiter les risques de saturation des stations d’épurations et d’assainissement.

POURQUOI COMMERCIALISER UNE INSTALLATION DE RECUPERATION ET/OU DE RETENTION D'EAU DE PLUIE ?

Les périodes longues de sécheresse s'amplifient et les pluies spontanées et abondantes ne sont plus rares. La récupération de l’eau de pluie durant ces périodes de chutes d’eau considérables permettent de mieux gérer les périodes de sécheresse.

Trouver un juste équilibre entre la dimension de la cuve et la météo

Les économies sont réelles mais il ne faut pas oublier de mentionner que lorsque la cuve est pratiquement vide, elle doit être alimentée par de l’eau du réseau d’eau potable. En sur-dimensionnant la cuve, ce phénomène peut être amoindri. Le but est de trouver un juste équilibre. La cuve doit pouvoir pratiquement subvenir aux besoins du client entre deux périodes de pluie.

 

Comment ?

Lors des visites chez le client vous pouvez vous munir de la plaquette de présentation de la marque collective QUALIPLUIE, du diagnostic pré-travaux et lui proposer un contrat d’entretien.

UN MARCHE EN CHIFFRE

Le cycle de l'eau en France métropolitaine fait intervenir :

 503 milliards de m³ d'eau apportés par la pluie et la neige

L'évaporation de 314 milliards de m³ d'évaporation (60%) ;

L'arrivée de 11 milliards de m³ en provenance des pays voisins.

Le volume annuel total des eaux renouvelables est donc de 200 milliards de m³.